You are currently viewing À bon entendeur : salut !

À bon entendeur : salut !

Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail qui était terminé par l’expression « À bon etendeur ». 

Je me suis étonné de ce ton menaçant et j’ai supposé que mon interlocuteur ne savait pas vraiment à quoi sert cette expression. Et vous ?

Et oui, car, l’expression « à bon entendeur » ou « à bon entendeur, salut ! » est utilisée pour …  menacer quelqu’un

On utilise cette expression en fin de discussion et elle veut clairement dire : Fais attention ! J’espère que tu as bien compris sinon gare à toi !

On utilise « à bon entendeur » pour faire comprendre à la personne à qui on s’adresse que son comportement l’expose à des conséquences. 

C’est une formule clairement agressive qui doit être utilisée uniquement dans un contexte,  où on exige de la personne qu’elle réfléchisse à ses actes.

Bref, vous l’aurez compris, c’est tout sauf une formule de politesse et  cette expression, si elle est mal employée vous expose à un méchant retour de bâton 😉

Allez, on se retrouve le mois prochain pour un nouveau sujet dans « le coin du bien parler ».

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Cet article a 2 commentaires

  1. Anonyme

    Salut Noel,
    c’est vrai que ça sonne comme une menace mais personnellement, je pense que, de nos jours, elle est surtout dite pour attirer l’attention à quelque chose qui se trame et qui peut toucher tout le monde (la main invisible 🙂 )
    ———————————————-
    « Il équivaut à dire : « Écoutez-bien et comprenez ce que je vous dis car je ne le répèterai pas ».
    Il s’agit d’un appel à la prudence, une recommandation qui signifie « J’espère que vous avez bien cerné la chose. Attention à vous. »

    La locution « À bon entendeur » apparaît au XVIe siècle dans cet extrait de Pantagruel, écrit par François Rabelais :
    Accoustez, à bon entendeur, il ne fault que demi-mot.
    Rabelais, Pantagruel
    Un « bon entendeur » se définit donc ainsi : « celui qui écoute attentivement, qui comprend bien quelque chose ».

    À cette époque, l’expression « À bon entendeur peu de paroles » était plus courante. Il s’agissait d’une personne intelligente, qui n’avait pas besoin d’une seconde explication, la première étant suffisante.

    En complétant les premiers termes de cette expression par le mot « salut », on insiste sur le fait que la personne trouvera son salut en échappant à la menace dissimulée et en fera son profit.

    Source: https://www.lalanguefrancaise.com/expressions/a-bon-entendeur-salut

  2. Noël G.

    Merci visiteur ! Voila des informations complémentaires fort intéressantes.

Laisser un commentaire